Dans le cadre du projet CUMA, l’ICOSI et ses partenaires CUMA Bénin et l’UNCUMA au Bénin vont mettre en place en juin prochain 5 cuves de méthanisation dans les coopératives de femmes qui transforment le manioc en tapioca. Un parrainage de l’Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France permet de compléter le financement et de former les bénéficiaires à leur utilisation.

Ces unités ont l’avantage de valoriser les déchets agricoles en créant du biogaz respectueux de l’environnement. Le biogaz émis grâce aux bio-digesteurs est utilisé comme alternative au bois pour la cuisson. Par ailleurs, le bio-digesteur produit également un co-produit (le digestat) qui est composté. Ce compost permet de fertiliser les sols de manière durable, performante et écologique, sans utiliser d’engrais chimiques.
Au Bénin, l’utilisation de biogaz tend à se démocratiser comme dans la plupart des pays du continent. L’énergie de biomasse est surtout consommée dans les ménages comme principale source d’énergie pour la cuisson des aliments, mais aussi dans le secteur des services tels les maquis*, les petites unités de transformation des produits agroalimentaires (production de farine de manioc, d’huile de palme, de savon, d’alcool local, de fabrication artisanale de pain, de fumage de poissons).

Le Fonds VALOREM finance la mise en place de cette activité en la subventionnant à hauteur de 13.375€, la Convention a été signée avec ICOSI en Août 2019.

* Appellation faite en d’Afrique de l’Ouest pour les petits restaurants