Dans le cadre de leur partenariat, l’Association MedESS et l’Université Paris-Dauphine ont organisé lundi 15 octobre 2018 à Paris-Dauphine une conférence intitulée «  l’ESS, nouveau levier de la coopération euro-méditerranéenne ». Jean-Louis BANCEL, Président du Crédit Coopératif et de l’Association MedESS a modéré les débats auxquels ont participé, Christophe ITIER, Haut-Commissaire à l’Économie Sociale et Solidaire et à l’Innovation Sociale, Isabelle HUAULT,Présidente -PSL  Université Paris Dauphine, Najat EL MEKKAOUI DE FREITAS, LEDa-DIAL -PSL Université Paris Dauphine, Selvan PAJANIRADJA, Coordonnateur Social Business AFD/Proparco, Antonella NOYA, Cheffe de l’Unité Économie Sociale et Innovation Sociale à l’OCDE, Philippe DA COSTA, Directeur Général Adjoint Relations Extérieures du Groupe MACIF et Membre de MedESS et Amal CHEVREAU, Membre de MedESS.

Les intervenants ont convenu de l’importance de développer et déployer davantage d’actions de coopération dans le cadre de l’espace euromed. Dans son intervention M. Itier a réitéré l’importance de cet espace pour la France et du potentiel de l’ESS comme vecteur d’inclusion et de développement dans les pays du pourtour Sud de la Méditerranée qui sont en pleine transition.
Il a indiqué la mobilisation des acteurs de l’ESS dans le cadre d’un événement international durant le 1er trimestre 2019 et vouloir inclure l’ESS dans les grands RDV à venir notamment les réunions du G7 sous présidence de la France ; le GIPESS et lors du sommet des deux rives, prévu en juillet 2019 à Marseille.

Selvan Pajaniradja a exposé la nouvelle stratégie de l’AFD pour soutenir entrepreneuriat social et inclusif au niveau international. La nouvelle stratégie qui couvre la période 2019-2023 a pour but de soutenir des incubateurs, des entreprises inclusives et des entreprises à impact. Pour sa part, Antonella Noya a présenté les travaux de l’OCDE sur l’économie sociale notamment l’outil destiné à explorer comment les politiques publiques nationales et régionales favorisent les entreprises sociales.

Philippe Da Costa est revenu sur le projet porté par MedESS qui vise à impulser une démarche endogène visant à créer une communauté de l’ESS entre les deux rives de la Méditerranée. Cette communauté repose sur 5 éléments : (i) la constitution de pôles d’appui au développement de l’ESS avec les acteurs (ii) la formation des managers de l’ESS ; (iii) l’innovation dans les outils de financement, (iv) la consolidation d’une communauté d’acteurs et (v) l’adhésion à des références convergentes de l’ESS dans les 2 rives de la Méditerranée.