Entreprendre Autrement, Partager pour réussir, l’entrepreneuriat collectif en Méditerranée !

Le projet Altermed

Impulsé par un consortium d’OSC méditerranéennes en partenariat avec des acteurs publics, «Entreprendre autrement, partager pour réussir, l’entrepreneuriat collectif en Méditerranée!», est un projet pilote à dimension euro-méditerranéenne visant la réduction des inégalités en matière d’accès au travail décent à travers l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). Le consortium porté par l’ICOSI souhaite, d’une part promouvoir la culture coopérative et les mécanismes de l’ESS, et d’autre part accompagner des initiatives innovantes en matière d’entrepreneuriat collectif. Pour se faire, le projet réunit au sein d’un même consortium des structures françaises, marocaines, algériennes et tunisiennes portées par la volonté de créer une croissance économique, inclusive partagée et durable.

Dans le cadre d’une approche locale et territorialisée, le projet répond aux Objectifs de Développement Durable n°8 et 10 (« Travail décent et croissance économique » et « inégalités réduites »). Le consortium entend ainsi favoriser l’emploi décent pour tous et contribuer à réduire le chômage en Méditerranée à travers une démarche économique alternative, respectueuse de l’environnement et des personnes. Cette action concertée et participative a la particularité de s’appuyer sur des partenariats solides et éprouvés depuis plusieurs années au sein de réseaux associatifs œuvrant pour la jeunesse, l’insertion professionnelle, l’environnement, la citoyenneté et l’accès à un travail décent. Son ambition est de contribuer à renforcer les synergies au niveau méditerranéen et de mettre en place un cadre régional d’expérimentation, de capitalisation et de production collective de connaissances sur ces thématiques.

Pour en savoir plus sur le programme :  Rendez-vous ICI

Partenaires français

L’Institut Méditerranéen de Formation et Recherche en Travail Social (IMF) co-porteur du projet, est une association Loi 1901 dont les activités principales se déploient dans le champ de la formation professionnelle initiale et continue en travail social, de l’enseignement supérieur et de la recherche (Laboratoire LIRISS) et de la coopération internationale (mobilité et échanges interculturels ; projets de développement).

La Manufacture Coopérative (Manucoop) est une coopérative associant des chercheurs en sciences humaines et économiques, des accompagnateurs experts de la coopération et des coopératives CAE.

Partenaires tunisiens : Ras Jabel, Kasserine

L’association Création et Créativité pour le Développement de l’Emploi (CCDE) est une association de développement dont l’action est centrée sur la redynamisation des territoires et l’employabilité, l’insertion des jeunes et l’accompagnement des jeunes entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire..

L’Association de Développement de la Femme Rurale (ADFR) est une association qui oeuvre dans le gouvernorat de Kasserine en Tunisie dans le but de promouvoir des activités socio-économiques et environnementales à destination des femmes rurales.

Partenaires marocains : Casablanca, Oujda, El Jadida

Initiative Urbaine est une association fondée en 2002 par des jeunes originaires du quartier Hay Mohammadi, en vue de répondre aux problématiques touchant la jeunesse du quartier : accueil, écoute, accompagnement scolaire, orientation professionnelle, animation, activités culturelles, etc.

La coopérative des Entrepreneurs Solidaire (CES) est la première coopérative de type CAE au Maghreb. C’est en 2014, après une phase d’étude approfondie du secteur que le projet d’entreprise partagée de El Jadida est lancé. C’est une nouvelle façon d’entreprendre, basée sur des valeurs coopératives qui voit le jour au Maroc.

 

Partenaires algériens : Constantine, Alger

L’Association Flambeau Vert de l’Environnement (AFVE), association créée en 2004 par de jeunes étudiants dont l’objectif est de soutenir le développement durable en sensibilisant les populations de Wilaya de Constantine à la protection de l’environnement, ainsi que l’écotourisme et des métiers verts.

Green Tea, association à caractère humanitaire dont les thématiques principales sont la santé et l’immigration. L’association souhaite faire le lien entre l’ESS et migration afin de promouvoir l’insertion de publics cibles.

Jeunesse + est fondée en 2012 dans l’objectif d’agir dans le domaine de l’enfance et de la jeunesse en développant des actions de formation et de sensibilisation à la citoyenneté. Depuis 2016, Jeunesse + organise le FAAJ « Forum des Associations de Jeunes ». Cet événement annuel rassemble les acteurs associatifs autour de problématiques liées à la jeunesse et l’engagement associatif comme levier de changement social. Le FAAJ 2016 a été également l’occasion de créer un événement de grande ampleur sur la sensibilisation à l’ESS.

 

Chiffres clés :

Objectif global:

Contribuer à l’accessibilité au travail décent pour tous à travers l’ESS dans le bassin méditerranéen.

Objectifs spécifiques :

  1. Sensibiliser les acteurs locaux à la culture coopérative et aux initiatives innovantes en matière d’entrepreneuriat collectif sur les territoires.
  2. Accompagner localement la création et le développement d’entreprises partagées.
  3. Renforcer l’ancrage de l’entrepreneuriat collectif sur les territoires par des actions de plaidoyer et de mise en réseau des acteurs

Entreprise partagée

Le projet  ambitionne d’accompagner la création et le développement des entreprises partagées en Tunisie, au Maroc et en Algérie. Une « Entreprise partagée » est une structure qui accueille et accompagne des entrepreneurs ou des groupes d’entrepreneurs pour le démarrage et/ou le développement de leur projet. Elle permet à des hommes et des femmes de créer leur propre activité en bénéficiant progressivement d’un emploi salarié, de vivre de leur savoir-faire de façon autonome et de partager avec d’autres entrepreneurs ayant des compétences et des projets très divers, parfois proches, complémentaires, ou au contraire très différents.