Appui au développement de l’entrepreneuriat coopératif agricole au Bénin et au Sénégal – Programme CUMA

Le secteur de l’agriculture occupe près de 75% de la population au Sénégal et au Bénin. L’agriculture familiale y est la plus répandue et génère moins de 25% du PIB de chacun des deux pays. A l’instar de plusieurs pays en Afrique de l’ouest, les agricultures sénégalaises et béninoises sont au cœur de trois défis majeurs : l’amélioration de la sécurité alimentaire, la réduction de la pauvreté et l’emploi. Pour relever ces défis, le renforcement des capacités techniques et l’organisation collective des agriculteurs familiaux sont essentiels afin d’améliorer la productivité et donc les conditions de vie de ceux-ci. Cela implique une modernisation concrète des moyens de production pouvant permettre l’augmentation des rendements et/ou des surfaces cultivées, une meilleure organisation des producteurs et un accompagnement technique plus poussé ; le but étant de valoriser les savoir-faire locaux, d’autonomiser les paysans et de favoriser une dynamique de développement local. .

Dans cette perspective, le programme ambitionne de développer le système coopératif en tant qu’outil de mutualisation des moyens et de renforcement des liens humains qui unissent les membres pour un développement socio-économique territorialisé et durable.

Une des singularités du programme réside dans le fait qu’il est le prolongement d’actions de solidarité initiées par des paysans et techniciens français (vétérinaires, mécaniciens, etc.), membres de CUMA, dans l’optique de favoriser l’autonomisation durable et le développement économique et social d’agriculteurs familiaux sans lesquels il ne peut y avoir de lutte efficace contre l’insécurité alimentaire au Sénégal et au Bénin. En effet, depuis plus de 15 ans les agro-pasteurs français de l’Association Vétérinaires Éleveurs du Millavois (AVEM) interviennent auprès de leurs pairs de l’Association des Groupements de Producteurs Ovins (AGROPROV) au Sénégal ; Grâce à ses bénévoles paysans et techniciens, l’Association CUMA Bénin (ACB) Aquitaine a quant à elle initié ses actions depuis 1995 auprès des membres de l’Union Nationale des CUMA (UN-CUMA), dont elle a aidé à la création. Avec l’expertise apportée par l’ICOSI, présent dans le renforcement de capacités des organisations coopératives en Afrique de l’ouest depuis plus de vingt ans, les actions entreprises s’inscrivent dans une réelle logique de durabilité et sont basées sur la confiance et l’échange entre les acteurs (Nord-Sud et Sud-Sud).

Les principales actions mises en oeuvre :

Le programme vise à renforcer les capacités des agriculteurs à travers les activités suivantes :

1 – Les membres du réseau coopératif sont formés aux bonnes pratiques agricoles

  • Formation aux bonnes pratiques agroécologiques et aux productions durables comme modèle d’exploitation innovant

2 – L’accompagnement des jeunes entrepreneurs ruraux à la structuration du réseau coopératif est assuré

  • Formation des leaders à la gouvernance collective et à la gestion commune des risques financiers
  •  Accompagnement technique régulier pour le renforcement de pratiques de gestion participative et transparente (tenue des réunions statutaires : AG, CA)
  •  Sensibilisation et création de nouvelles coopératives agricoles

3 – L’émergence des circuits courts en zone rurale et périurbaine est favorisée

  • Formation des femmes entrepreneures sur la labélisation et le process qualité
  • Formation et accompagnement des Cuma de transformation dans la mise en place d’un « process qualité », (respect des conditions d’hygiènes, emballages standardisés, obtention de label…) afin d’optimiser, de sécuriser et de promouvoir leur production vivrière.
  •  Accompagnement au développement d’Activités Génératrices de Revenus

4 – La valorisation des déchets agricoles 

5 – La productivité est améliorée et la pénibilité du travail diminuées par une utilisation raisonnée des équipements agricoles

  • Aide à l’équipement de 5 coopératives (1 au Bénin et 4 au Sénégal) en matériels adaptés
  • Achat de petits équipements collectifs pour le développement d’AGR
  • Formation en utilisation, gestion, entretien et réparation des équipements (dont encadrement des tractoristes et mécaniciens)
  • Équipement de 2 centres de formation à la mécanique agricole (1 au Bénin et 1 au Sénégal)
  • Multiplication semences fourragères niébé et sorgho

6 – Le partage des connaissances entre les acteurs du projet (Nord-Sud et Sud-Sud) est renforcé par le biais d’échanges réguliers (missions de terrain)

7 – Réalisation d’une étude de capitalisation des acquis du projet


En savoir plus sur le programme  : Rendez-vous Ici

Chiffres clés :

 

 

  • Durée : avril 2017 à septembre 2020
  • Budget : 645 000 Euros

Nos autres partenaires financiers :

 

 


Objectifs globaux :

  1. Favoriser le développement économique local par l’entrepreneuriat coopératif agricole
  2. Améliorer la sécurité alimentaire par l’appui à l’agriculture familiale
  3. Contribuer à la gestion durable des ressources naturelles et de l’environnement

Objectifs spécifiques :

  1. Renforcer les capacités des entrepreneurs agricoles, notamment des jeunes et des femmes et les rassembler au sein d’organisations professionnalisées et autonomes ;
  2. Accompagner les entrepreneurs agricoles dans l’amélioration de leurs techniques et capacités productives
  3. Promouvoir le partage des connaissances Nord-Sud, Sud-Sud et l’essaimage de ce modèle entrepreneurial coopératif.

Bénéficiaires directs :

  • 1 280 agriculteurs dans 128 coopératives ;
  • 112 tractoristes ;
  • 9 mécaniciens ;

Bénéficiaires indirects :

  • 18 752 personnes, dont les familles des bénéficiaires directs (moyenne de 8 pers./famille au Sénégal et 15 pers./famille au Bénin), les travailleurs saisonniers, les étudiants des centres de formation partenaires, etc.).

Qu’est ce qu’une CUMA ?

C’est une société coopérative agricole qui permet aux agriculteurs de mutualiser leurs ressources afin d’acquérir du matériel agricole et tout autre moyen propre à faciliter ou à développer leur activité économique tout en diminuant les coûts de production et la pénibilité du travail. Elle est basée sur les principes de fonctionnement coopératif (gouvernance démocratique à travers le respect du principe une personne égale une voix, etc.).